Commentaires et commentaires: 1

  1. Maxim. Koursk

    La question a déjà été discutée de la qualité de la plantation de jeunes plants non pas dans les trous, mais dans les monticules en vrac. Le résultat final est le suivant: cette méthode est la mieux adaptée aux zones à forte nappe phréatique. Mais je voudrais, sur la base de mon expérience, dire qu’il est possible de planter des poires sur les collines et dans n’importe quelle région. Et puis les gaules poussent très bien là-bas (je dois aussi noter que je ne plante toujours que des arbres âgés de deux ans), quel que soit leur système racinaire - développé, avec la tige principale déjà formée ou encore faible, superficielle.

    Je fabrique chaque monticule comme ceci: je mélange un sol fertile avec de l'humus, en prenant chacun des seaux de 15, et j'y ajoute X g de chlorure de potassium, un kilogramme et demi de chaux et un kilo de superphosphate. Sur le dessus des monticules résultants, je creuse des trous peu profonds dans lesquels j'abaisse les plants. Je les saupoudre du même mélange, que je ne condense pas après cela, mais je verse délicatement l'eau d'un arrosoir avec une passoire.

    réponse

Laisser un commentaire, commentaires